Hommages


commentaires
  1. Souâd BELKHENCHIR dit :

    Le 10 octobre 1993 le Professeur de Pédiatrie Djilali BELKHENCHIR était assassiné à l’intérieur de l’hôpital Birtraria où, comme tous les matins de bonne heure, il s’était rendu auprès de ses petits malades.
    Il n’a jamais cessé de nous manquer. Son assassinat injuste a laissé pour toujours un vide béant dans nos vies. Jamais devant Dieu ni devant les hommes nous ne pardonnerons. Pas plus que nous pardonnons à ses assassins, nous ne pardonnons à leurs commanditaires, à ceux qui leur ont pardonné ou à tous les tueurs de mémoires de cette nation. Djilali BELKHENCHIR est mort parce qu’il avait foi en son pays. Honneur à lui et à celles et ceux qui sont morts pour la patrie. Vous pouvez tuer les patriotes mais vous ne tuerez pas leurs rêves. Car leurs rêves nous les portons et, de génération en génération, nous les transmettons…
    Fadila BELKHENCHIR
    Ses enfants
    Ses petits-enfants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s