Smail YEFSAH


 
Journaliste à l’ENTV assassiné le 18 octobre 1993
Biographie rédigée  par Abderrahmane YEFSAH, frère de Smail.
 
TALA-AMARA : La guerre vient de se terminer pour notre famille martyre. Une vie paisible et heureuse commence.
Un garçon vient au monde le 29 octobre 1962. On le prénomme SMAIL, naturellement, en souvenir de son oncle tombé quatre années plus tôt, les armes à la main.
En 1964, notre famille quitte le village natal pour s’installer à Tizi-Ouzou ville. Notre père, Achour, en vendant ses biens à Douai- France, acquit un petit commerce à Tizi-Ouzou.
Smail est le troisième enfant d’une famille qui en compte huit.
Smail entame sa scolarité à l’école Ali- Hammoutène, une victime de l’O.A.S., assassiné à El-Biar, en 1962.
Pour Smail et le reste de la famille, la vie coule doucement, sans problèmes. C’est sans difficultés que SMAIL accède au CEM Mouloud Ferraoun, un autre martyr, assassiné lui aussi par l’O.A.S., en 1962.
C’est avec ces noms illustres, Hammoutène, Feraoun… que Smail fait sa scolarité, toujours brillamment. Un bel avenir se dessine pour lui cela ne pourrait en être autrement !
En 1974, notre père abandonne son commerce de gros en fruits et légumes à Tizi-Ouzou pour rejoindre avec toute la famille Tala-Amara, notre village natal.
C’est au Lycée Illouli de Larbâa-Nat-Iraten, en qualité d’interne, que Smail a plus de difficultés d’adaptation. La séparation du reste de la famille et de ses amis n’est pas aisée pour le jeune Smail, mais à aucun moment, cela ne se répercute sur ses études. Or là, le mouvement identitaire est puissant et très actif.

Inévitablement, Smail fait partie du groupe. La purge qui s’en suit, après les événements d’avril 1980, entraîne l’exclusion de plus de trente lycéens parmi lesquels figure Smail.
Smail part à Alger, au Lycée Notre-Dame d’Afrique, il fait sa terminale, mais rate son BAC.
Il refait sa terminale au Lycée de Fougeroux et obtient son BAC : Il s’inscrit à Ben-Aknoun en sciences politiques, option « Relations Internationales ».
Etudiant très actif, Smail est de tous les combats pour l’identité, la démocratie, la liberté… Le climat et l’ambiance universitaires sont propices à l’épanouissement de la jeunesse estudiantine militante. Smail mord à pleines dents dans toutes ces libertés d’action et d’entreprise.
Après la licence, il est volontairement bloqué à l’accès au magister. Son entêtement, cependant lui permet de réussir au concours l’année suivante. Magister qu’il ne mène pas à terme pour des raisons que nous connaissons.
En 1987, il entre à l’ENTV sur concours, après un bref séjour à l’hebdomadaire économique en langue Arabe « El- Hadeth ».
A l’ENTV, il gravit très vite les échelons grâce à son charme naturel, son aisance, son sens aigu de la relation, son niveau, sa soif d’apprendre et surtout son sérieux et son volume de travail.
Malgré le trac, lors de ses premières apparitions à l’écran, Smail sait très vite inventer un style personnel inédit et captivant.
De rédacteur présentateur, il accède rapidement au poste de sous-directeur à l’information. Il est utile de rappeler que durant cette période, Smail effectue son service militaire, forme civile, à l’ENTV.
Durant son passage à l’ENTV, il est chargé de nombreuses missions et couvre de nombreux évènements tant en Algérie qu’à l’étranger.
De tous ses travaux, le plus remarquable, est sûrement son départ volontaire pour couvrir les événements de la guerre du Golf.
Le sourire dans les yeux, une voix qui apaise, le geste enfantin, la douceur permanente, la pureté des anges… C’est tout cela qui dérange. C’est tout cela que des mains criminelles ont voulu effacer. C’est la vie et l’avenir que les criminels ont voulu atteindre en assassinant lâchement SMAIL, 39 jours après son mariage, le 18 octobre 1993, à 8heures 20 minutes du matin, à Bab-Ezouar, près d’Alger.
La bête immonde n’a pas frappé par hasard ce jour là.
SMAIL YEFSAH repose à côté de son oncle Smail, à Tala-Amara, son village natal.
29-10-1962 : Naissance de Smail à Tala-Amara
1968- 1974 : Ecole primaire Ali-Hammoutène de Tizi-Ouzou
1974-1978 : CEM Mouloud Feraoun à Tizi-Ouzou
1978- 1980 : Lycée Illouli à Larbà-Nat-Iraten
1980- 1981 : Lycée Notre-Dame d’Afrique à Alger
1981- 1982 : Lycée Fougeroux à Alger
1982- 1986 : Université de Ben-Aknoun à Alger
1986- 1987: L’hébdo Economique Arabe « El-Hadath «
1987- 1993 : ENTV
26-11-1989 – Inscription au magister
– 1987-1990: Rédacteur présentateur
– 06 au 20 octobre 90 stage en Tunisie, « écrire pour des images d’actualités »
– 1991: Rédacteur Commentateur
– 1993 : Rédacteur en chef Spécialisé, Sous-Directeur à l’Information.

 Cette biographie est écrite par Monsieur Abderrahmane YEFSAH, frère de Smail.
Source : http://labellerebellekabylie.centerblog.net/rub-smail-yefsah-le-martyre-.html

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s