Victimes du terrorisme : Une stèle commémorative à Saharidj

Publié: 6 juin 2015 dans Articles de presse, hommages
Tags:, , , , ,

Vingt-huit personnes, entre citoyens, gardes communaux et militaires originaires de la commune de Saharidj, située à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Bouira, avaient été assassinées par les groupes terroristes durant la décennie noire.

Et pour que personne n’oublie leurs sacrifices et leur combat contre les groupes armés, une journée commémorative en hommage aux victimes du terrorisme et à la reconnaissance des sacrifices des gardes communaux aura lieu, aujourd’hui, au chef-lieu communal de Saharidj. Cette journée sera marquée par l’inauguration d’une stèle réalisée à la mémoire de ces martyrs.

C’est une initiative d’un groupe de jeunes de la commune, dont le premier détachement de la garde communale avait été installé le 29 novembre 1994. Le collectif initiateur de cette louable action, la première en Algérie, a également concocté d’autres activités pour marquer l’événement. C’est au niveau du siège de la maison des Archs, situé au chef-lieu de Saharidj, que les manifestations auront lieu.

Des attestations de reconnaissance seront attribuées aux familles des 28 victimes du terrorisme. Une exposition est également au menu de cette journée «de mémoire». «C’est le minimum pour nous de rendre hommage à ceux qui ont donné de leur vie pour que le pays retrouve sa stabilité. Toute la population de Saharidj a contribué à la réussite de l’événement.

Les pouvoirs publics ont opté pour la réhabilitation des assassins en délaissant ainsi les gardes communaux, les Patriotes et ceux qui ont contribué à la sauvegarde de la patrie», a dit l’un des organisateurs de cette manifestation qui s’est rappelé de cette imposante marche contre le terrorisme organisée le 19 septembre 1994 au chef-lieu communal.

Cette marche avait rassemblé l’ensemble de la population de Saharidj, qui s’est ébranlée du chef-lieu communal au siège de la mairie de M’chedallah, sur une distance de plus de 8 km. Les manifestants avaient revendiqué, auprès des autorités locales, des moyens d’autodéfense. Au lendemain, un détachement de l’ANP avait été installé et également le premier groupe de GLD. Ce groupe était composé de 44 éléments, dénommé les G44, premier à l’échelle nationale.

Amar Fedjkhi

 

Lien :http://www.elwatan.com actualite/victimes-du-terrorisme-une-stele-commemorative-a-saharidj-06-06-2015-296617_109.php

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s