Nabila Djahnine Assassinée le 15 février 1995

Publié: 14 février 2015 dans Articles de presse
Tags:, , , ,

Djahnine Nabila

Nabila DJAHNINE  … Assassinée le 15 février 1995

 

Entretien réalisé en 1993 par Ahmed Lallem ..

 

Les femmes ont toujours protesté, que ce soit pendant la guerre ou maintenant, elles ont toujours été là. Et selon la conjoncture on les a mises en avant ou on les a reléguées en arrière.

Par rapport à la lutte anti intégriste, c’était en 89, un certain juillet 89, sous le soleil, on a fait un rassemblement au niveau de l’APN et on a protesté contres les agressions faites aux femmes. A ce moment là personne n’osait en parler, je parle même des démocrates, je ne parle  pas uniquement des gens du pouvoir, parce que le laxisme du pouvoir était clair et toute notre bataille en 89 et 92, c’est-à-dire avant les élections, on s’adressait au pouvoir,  on disait : Halte au laxisme du pouvoir, car il n’y avait aucune prise de décision, ni jugement, rien du tout. Il y avait un silence total autour des agressions faites aux femmes et même par les partis qui étaient déjà constitués et qui se disaient démocrates et qui se disent démocrates encore aujourd’hui, ne parlaient pas de ce sujet de façon claire, de façon franche.et ne soutenait pas toutes ces questions de façons claires et là on les interpellait sans cesse, on les interpelle jusqu’à présent.

je rappellerais que la violence contres les femmes ce n’est pas du tout nouveau, les femmes ont été assassinées par des crimes d’honneur, et jusqu’à présent, jusqu’à dernièrement dans les villages, on a eu écho de femmes qui ont été assassinées, il ya même une femme de l’association qui en 92 a été assassinée par son frère, c’est des crimes d’honneur, et ces crimes d’honneur ont toujours existés en Algérie, ce n’est pas du tout un fait nouveau.

Maintenant politiquement c’est une autre situation. je veux dire dans le vécu des femmes, ça a toujours existé et la violence a fait partie d’elles, c’est pour ça que les femmes réagissent, c’est-à-dire à chaque situation, pour la mort de Djaout, tout les assassinats qu’il y a eu, même pour les assassinats dont on a pas entendu parler, parce qu’il y en a eu plein qui n’ont pas été médiatisés et pour toutes les femmes qui sont mortes aussi.

Les femmes ont pleuré, les femmes ont réagit et c’est pour ça qu’on les retrouve dans les marche, qu’on les retrouve en avant.

Par rapport au crime, moi je dirais une chose, c’est que le fascisme ou le crime ne fait pas de différence dans sa cible, moi, je ne comprends pas pourquoi on dit actuellement pourquoi on va jusqu’à tuer des femmes, c’est-à-dire encore une fois, d’un autre point de vue, ne pas reconnaître que ce sont des êtres humains, et je vois que tous les crimes, que ce soit à travers la guerre ou à travers les pouvoir fascistes etc …n’ont pas fait de différence, ils ont tué des enfants, ils ont tué des femmes, ils ont tué des hommes, ils ont tué en fait tout ce qui les dérangeaient, ils ont même détruit des villes entières etc ..

Je crois que c’est dans la logique du crime et c’est dans la logique du terrorisme, on tue tout ce qui dérange, tout ce qui peut nous déranger !

 

Extrait de Lettre à ma sœur de Habiba Djahnine  … 2006

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s