Publié: 3 mars 2014 dans Articles de presse

Mme AISSA Khadidja a été assassinée juste un mois après  la diffusion d’une émission avec Fodil Boumala où elle avait parlé de la multiplication des semences de pomme de terre par la culture In vitro, elle avait proposé sa recherche pour rendre l’Algérie indépendante de ces semences et les exporter à 50 centimes (3achera dourou) le Kg dans les années 70. Moi j’ai accepté l’interview de Nahla RIF du journal LIBERTE rien que pour rendre un modeste hommage à cette grande DAME qu’on a perdu. http://www.liberte-algerie.com/…/toutes-les-semences-de…

Suite

ALLAH YERHAMHA, c’était mon enseignante qui nous assurait des Travaux dirigés de Génétique en 2ème année, ce module était mal aimé par les étudiants car on avait une chargée de cours qui a fait de la génétique la bête noire tout en donnant des notes éliminatoires à toutes les sections durant des années. Mme AISSA écoeurée de voir les étudiants avec cette très mauvaise impression, elle nous a invité à une séance de travail dans une salle pour nous faire un cours de rattrapage à quelques jours de l’examen, elle nous a dit il faut aimer la génétique pourquoi tous les étudiants n’aiment pas ce module, c’est un principe simple, elle a sacrifié la séance de repos de 12H30 à 14h au lieu de rentrer chez elle et voir ses enfants à midi. Je me rappelle très bien de tous ses gestes et grâce à elle, j’ai pu avoir un 12,5 de moyenne qui était une phobie pour nous et il y a même qui ont refait l’année à cause de ce module. J’ai été en classe en cours d’informatique en 4ème année, il était 9h, une étudiante arrivant un peu en retard, nous a informé que Madame AISSA a été assassinée devant son bureau, nous avons tous quitté le lieu, je l’ai vu prise dans les bras des ambulanciers, la tête baisse, le sang coulait, on avait un espoir qu’elle soit sauvée mais ce n’était pas le cas. Le pire c’est que Mme AISSA ce jour là, elle n’assurait pas de cours, elle est venue récupérer les affaires qu’elle ramenait pour le gardien pour revenir le soir et lui assurer son fetour comme elle a l’habitude de le faire, c’était le 27ème jour de ramadhan. J’ai assisté à son enterrement l’Institut National Agronomique a perdu une élite irremplaçable. On en garde que de bons souvenirs de vous Madame ALLAH yerahmek, on ne vous oubliera jamais. Votre sérieux dans le travail, sens de l’humour, votre esprit relationnel, votre bonté resteront gravés à jamais dans nos mémoires

Yamina MERZOUKI  02 Mars 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s