Publié: 30 octobre 2013 dans hommages

Les derniers instants de Kaddour BOUSSELHAM

L’actuel directeur de la culture dans la wilaya de Aïn-Defla nous a fait parvenir une lettre dans laquelle il réagit à l’article paru sur notre confrère feu Kaddour Bousselham qu’il a connu lorsqu’il occupait le poste de responsable de la cellule de communication dans la wilaya de Mascara.
Il affirme que le soir du 18 octobre 1994, Bousselham était présent à la cérémonie de remise de cadeaux aux différents lauréats des concours organisés à l’occasion du 50e anniversaire du 1erNovembre 54. «A la fin de la cérémonie, il a approché le wali de l’époque pour lui demander de lui octroyer un logement étant donné que le village de Hacine, où il occupait une tente après le séisme, était un bastion du terrorisme. Le wali lui a répondu qu’il examinerait sa demande. Ce soir-là, Bousselham s’était dirigé à Hacine en stop. C’est cette nuit-là qu’il fut enlevé.»

Source : http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2009/05/06/article.php?sid=82841&cid=3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s