HAMOUDA Naima 02 Août 1995

Publié: 3 août 2013 dans Articles de presse

Naïma Hamouda était âgée de trente-deux ans. C’était une belle brune aux yeux couleur noisette. Elle a travaillé au  » Matin  » de 1992 à la fin de 1993.

Naïma avait reçu des menaces, mais n’a pas voulu abdiquer. Elle n’a pas voulu quitter Saoula, dans un immeuble où résidaient de nombreux journalistes. Elle a couvert, en 1993, le Festival de Cannes, c’était son premier grand reportage. Enlevée par les sanguinaires Naïma fut assassinée par balles. Même après sa mort, son corps a été mutilé et il aura fallu une dizaine de jours neuf jours aux services de police pour identifier son corps. Et, Oui, L’obscurantisme qui assassine le savoir, la beauté, l’amour et la lumière. Repose en Paix Naïma, grâce à ton courage l’Algérie Républicaine est encore debout.

Abderrahmane Hakkar

http://lavoixdesmartyrsdelaplume.over-blog.com/article-34486239.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s